• Notre équipe

    Notre équipe



Guylaine BÉDARD

Portrait : Guylaine Bédard

Neurothérapeute, coach familial - Cofondatrice de l'Institut Neurosens

Convaincue il y a déjà 25 ans, lors de ses études d'infirmière, de l’importance de l’aide à apporter aux jeunes enfants pour qu'ils expriment leur plein potentiel, elle  s'engage ensuite dans des études en orthothérapie (AMS), puis en ostéopathie à Montréal (CESO). Lors d’un voyage en Europe, elle rencontre des professionnels, membres de l’association de posturologie internationale (API) et embrasse le concept de globalité et d’interdisciplinarité développé par Pierre-Marie Gagey. Elle perçoit rapidement l’importance des liens entre la sensibilité corporelle et le cerveau et elle contribue ainsi dès 1995 à la mise en place à Montréal, de Postura, centre de posturologie appliquée. Elle réalise toutefois très rapidement qu’un développement postural normal dépend avant tout du développement posturo-moteur et cérébral des premiers mois de la vie sur Terre et elle cherche dès lors à acquérir des méthodes de soins efficaces à appliquer aux très jeunes enfants.

La thérapie neuro-développementale

C’est grâce à la méthode du neurologue Vaclàv Vojta (Tchécoslovaquie) que Guylaine trouve les bases thérapeutiques pour aider très précocement des enfants, soit prématurés ou présentant des troubles de coordination centrale (TCC). Enthousiasmée par ses premiers résultats, elle suit la formation complète de Béatriz Padovan (Brésil) qui lui apporte notamment des moyens d’action destinés à la sphère orale pour aider les enfants atteints de dysphasie ou d’autres troubles développementaux. Puis elle complète cette expertise en se rendant à Paris pour travailler auprès de Maryvonne Fournier, pionnière de la rééducation des praxies linguales en France. Fascinée par l’importance des réflexes primaires et de leur intégration lors de cette première étape sensorimotrice, elle rejoint devient l'élève de Svetlana Masgutova (Russie-Pologne) pour assimiler cette thérapie d’intégration des réflexes archaïques et elle devient membre de l’association BrainGym internationale (Paul Dennisson).

La recherche clinique

Parallèlement à ces formations orientées vers des solutions pratiques, dès le début des années 2000, elle suit avec des collègues français et belges (membres de l’API) une formation post-universitaire en neurocinétique à l’université du Québec à Montréal (UQAM) dans le but ultime de contribuer à la réalisation d’un programme de maîtrise dans ce domaine si novateur de la posturologie clinique. Cette formation lui permet de mieux comprendre comment établir un protocole de recherche clinique et de contribuer plus activement à la recherche clinique développée chez Postura.

En 2010 des travaux cliniques effectués en collaboration avec des membres du laboratoire du sommeil de l’université McGill ont permis de mieux préciser le cadre clinique de ses interventions lors des troubles de ventilation nocturne chez l’adulte et, plus récemment encore, une recherche clinique sur les possibilités de traitement des apprentissages liés aux troubles du sommeil et de la ventilation par orthodontie neurosensorielle a été initiée entre la France, le Canada et l’Italie dans le cadre d’une recherche de doctorat en neurosciences de l’université de Bourgogne (France). Ces études cliniques l’ont menée à participer à de nombreuses consultations pluridisciplinaires en Italie et au Portugal avec les dentistes et orthodontistes et autres médecins précurseurs du traitement proprioceptif.

Le biofeedback et le neurofeedback

Guylaine décide d’ajouter à son expérience clinique celle de Winfried Scholtz (Allemagne) sur la persistance des réflexes infantiles et de la méthode Warnke dispensée par Freddy Potschka. La méthode Johansen IAS (Danemark) enseignée par Wim F. de Swart vient compléter ce riche babage thérapeutique. Guylaine possède alors de solides outils pour contribuer à améliorer les différentes sources de perception notamment visuelle et auditive en facilitant le développement inter-hémisphérique chez les enfants en troubles des apprentissages (dyslexie, dyscalculie, dysorthographie, etc.).

Impressionnée par cette capacité du cerveau humain à modifier son organisation neuronale (neuroplasticité) sous l’influence dirigée de différentes stimulations sensorielles, elle s’oriente alors vers l’utilisation du biofeedback et du neurofeedback pour rechercher de nouvelles voies d’autorégulation du cerveau par lui-même.C’est tout d’abord, il y a une dizaine d'années, la rencontre de Sue et Val Brown (Vancouver, Canada) avec le neurofeedbak dynamique, par l’intermédiaire de la formation avancée de Corinne Fournier et Pierre Bohn (France), puis la rencontre de Sue et Siegfried Othmer (Allemagne) par la formation de Philippe Gauffriau qui lui donne la possibilité d'explorer les applications offertes par ces méthodes.

Toutefois, c'est principalement la pratique du neurofeedback basé sur L'EEGq (électroencéphalographie quantifiée) soutenue par les formations accréditées BCIA de Johanne Lévesque (Canada) et complétée de celle dispensée par Vincent Paquette de l'institut Psycho Neuro, mais aussi surtout depuis ces dernières années, la collaboration et la supervisison apportées par Brendan Parsons qui lui permirent de développer à un haut niveau sa pratique du neurofeedback. De fait, la renommée du centre Postura qu'elle codirige depuis plus de dix-huit ans est devenue la référence en neurofeedback sur la rive-sud de Montréal grâce à une équipe de plus de vingt thérapeutes en biofeedback et neurofeedback.

Le coaching familial 

En complément à l'accompagnement par biofeedback et neurofeedback, Guylaine développe et complète son approche clinique par une certification de l’Académie Excel Coaching comme coach de vie spécialisée dans l’approche émotivo-rationnelle. Cette approche favorise le développement de l’intelligence émotionnelle par l’apprentissage de la gestion des émotions, l’identification des émotions et des symptômes, la verbalisation et la reformulation des idées pour améliorer notre agir et mieux atteindre nos objectifs. L’approche émotivo-rationnelle fait partie des thérapies behaviorales, dites cognitives-comportementales (TCC) au même titre que la thérapie "Act", Thérapie d'acceptation et d'engagement qui complète à ce jour sa formation. Cette thérapie cognitive dite de "troisième vague" ou encore mieux appelée "thérapie cognitive contextuelle" vise à améliorer la flexibilité psychologique c'est-à-dire la capacité d'être en contact avec les émotions et les pensées du moment présent tout en maintenant ou changeant au besoin son action dans la poursuite de ses objectifs ou de ses valeurs.

Partager et transmettre

En marge de sa pratique clinique, elle a offert depuis de nombreuses de participer à la formation de professionnels désireux de mieux connaître son champ d’expertise. Elle a ainsi participé bénévolement à de nombreux ateliers de formation lors de congrès et évènements professionnels, tels que ceux de l’association d’éducation préscolaire du Québec (AEPQ) et de l’ordre des hygiénistes dentaires du Québec (ODHQ).

Aujourd'hui elle a décidé de soutenir les professionnels désireux de développer leur expertise clinique en biofeedback et en neurofeedback en participant à un réseau de formation continue accréditée par la BCIA au sein des pays de la Francophonie. 

Logo Neurone seul blc big

Contact

59 Beaurivage - Bâtiment A
13600 La Ciotat, France